L’amant téquilla (2008)

Poste par Phil Le 11 - septembre - 2011

Une reprise d’une chanson de Philippe LaFontaine

Texte : L’amant Téquila

Musique : L’amant tequilla

Si tu vends de la bière moi, j’vends des chansons
Elles seront super si ton whisky est bon
Y a vraiment que les barmaids qui m’aident
Pour chasser mes soucis, c’est mon seul remède
Si tu t’bourres de mes airs moi, j’me bourre au bourbon
Si je manque de punch donne-m’en
Ou j’irai en boire aux Anges Noirs, chez maman
Si ta plage a des airs de désert
C’est qu’ta vie se complique plus que de nécessaire
Oublie tout et fout-en
Surtout si tu t’appelles Tequila
Que tu pagaies, pas gaie, panne de coke
Et que tous tes baisers goûtent le cola
N’oublie pas que la musique est belle
Si belle, si belle qu’on peut même se coucher sur elle
Qu’on peut même se coucher sur elle
Et si tout mène à rhum et tango
Viens dans mon piano, hé !
Si t’aimes le genre homme à sanglots
De douceur, laisse-moi t’imbiber FIASODA
De douceur, laisse-moi t’imbiber
Si tu vends de la bière moi, j’vends des chansons
Si tu cherches l’âme soeur noue la gaffe à l’hameçon
Si tu sens le lac au fond de toi qui s’assèche
Et les joncs de l’étang d’à côté qui t’empêchent
De chanter, d’aimer l’opéra en fa
Facile à dire, lascif à faire
Docile à rire si belle affaire
Rends-moi l’ivresse, polygame
Si je manque de feeling, file m’en
La guitare agitée sur des danses à gitan
Si ton bar a tendance à la danse
Habille-toi si t’oublies l’indécence
Domestique le mescal et saoule-t’en
Surtout si tu t’appelles Tequila
Que tu pagaies, pas gaie, panne de coke
Et que tous tes baisers goûtent le cola
N’oublie pas que la musique est belle
Si belle, si belle qu’on peut même se coucher sur elle
Qu’on peut même se coucher sur elle
Et si tout mène à rhum et tango
Viens dans mon piano, hé !
Si t’aimes le genre homme à sanglots
De douceur, laisse-moi t’imbiber FIASODA
De douceur, laisse-moi t’imbiber
La guerre finie, je reviendrai FIASODA
La guerre finie, je reviendrai
De douceur, laisse-moi t’imbiber FIASODA
De douceur, laisse-moi t’imbiber
Non jamais, je ne t’oublierai FIASODA
Non jamais, je ne t’oublierai
De douceur, laisse-moi t’imbiber